♥ li lit bouquin ♥

A vous de lire


18 Commentaires

Sur la route de Madison

sur-la-route-de-madison-53918-250-400

Des romances à l’eau de rose et des histoires d’amour j’en ai bien lues, mais celle là m’a tout simplement foudroyée. J’en ai pleuré pour vous dire. A la fin du livre, je me suis posée pour un moment et je me suis demandé sur les éthiques de l’épouse modèle et le fait de tromper son conjoint et ce n’est pas pour inciter au pêché ou se révolter contre les mœurs de la morale, mais tout simplement on se rend compte à quel point un amour « péché » est dur à porter. Cette lecture ne m’a pas laissée intacte, elle a chamboulé ma vision des choses et j’en suis sortie avec moins de préjugées envers tous deux s’aimant dans « l’illégitimité ».

Pour le résumé, cette fois ci j’ai décidé de reprendre fidèlement un joli texte que j’ai croisé sur un site littéraire et je vous l’étale ci-dessous :

« Francesca est une femme esseulée provisoirement, cantonnée à la maison à quelques tâches ménagères pendant que sa famille passe quelques jours à la fête de l’Etat pour y exposer un taureau de concours. Le premier jour, un homme arrive devant sa porte. Il est photographe pour le National Geographic et doit produire un reportage sur les ponts de Madison County. Il s’est perdu et Francesca va le guider.

Les ponts de Madison County vont servir à relier ces deux âmes égarées. Elle est belle, il a de l’allure. Dans leurs regards, on ne devine cependant que pudeur et respect. Le jeu de séduction se met en place mécaniquement, sans que les deux personnages s’y laissent prendre. Quelques plans à l’intérieur de la voiture, une mains qui frôle un genoux pour atteindre la boîte à gants, et dès lors innocemment la charge érotique prend soudain une toute autre dimension.

A partir du moment où l’auteur: Robert James Waller assume la pudeur et la retenue de ses personnages, il y a comme un défi et un équilibre à tenir puisque l’on sait qu’ils n’ont que quatre jours pour s’aimer. C’est à la fois bien assez et en même temps potentiellement trop court dès lors que chacun résiste un peu à son désir. Tout est contenu dans le “un peu”. Francesca et Robert cèdent en même temps, pas seulement parce qu’ils s’attirent physiquement, mais parce que le coup de foudre est sincère. »

J’ai vécu pleinement tout mot écrit dans cette romance.  A lire et à relire .

_Edition: Pocket_Prix: 14Dinars_Nombre de pages: 185