♥ li lit bouquin ♥

A vous de lire


2 Commentaires

La délicatesse

la-delicatesseRésumé: Depuis plus de trois ans, Nathalie vit un bel amour avec son mari François. Entre eux tout va pour le mieux. On se demande même comment ils font pour échapper à la malédiction des couples mariés et la lassitude du quotidien. Malheureusement Nathalie finit par être rattrapée par une dure réalité : Son mari va mourir lors d’un accident de voiture. C’est là qu’un certain Markus entre dans sa vie, par la façon la plus inattendue qui soit.. Une nouvelle histoire d’amour voit le jour. Je vous laisse découvrir la fin pour ne pas griller le charme de la romance.

Mon avis: J’étais très déçue, surtout que j’ai entendu dire, que ce livre a eu 10 prix littéraires et tellement, je m’attendais à un roman grandiose que j’ai fini par détester.
Cela dit, je lui ai trouvé quelques points positifs: Il est facile à lire, très fluide, se lit vite et sans prise de tête. L’idée de l’histoire est bien originale bien que ça aurait pu être mieux .
Malgré ma petite mésaventure, je vais quand même vous communiquer les avis de mes amis, car ce bouquin a fait  l’objet de notre club de lecture du mois de Janvier et ci-dessous les avis :
*Avis1: Bien, avec des passages bien touchants.
*Avis2: Un livre plat sans plus .
*Avis3: Les débuts de narration étaient bien prometteurs, la fin est un peu bâclée et tirée par les cheveux.
*Avis4: Un livre inintéressant.
*Avis5: Il y a des passages drôles, l’humour était au rendez-vous.

Bon ce n’est pas pour vous mettre dans une confusion totale, mais moi je me suis promis de refaire une deuxième lecture, avec un œil différent et sans avis prédisposés pour ne pas brouiller ma critique.
J’ai prévu une relecture lors de mes grandes vacances, quand je serai d’humeur moins embêtée.

Ça vaut le coup? Oui mais faut pas s’attendre à un chef d’œuvre. C’est un bouquin light, simple et léger. A lire à la récré, lors des petites pauses ou pendant un trajet de train .

Ps: L’auteur de ce livre est David Foenikinos, je n’ai jamais fait attention à sa photo, ce qui me ressemble pas, car d’habitude, je suis toujours pressée de mettre un visage à qui je lis les écrits. Donc en rédigeant ma chronique, je me suis rappelée qu’aucune image de l’écrivain ne m’est restée collée à la tête. En le « googlant », j’ai découvert qu’il s’agissait d’un de mes chroniqueurs préférés du magazine Psychologie. (Je désespère toujours à retenir son nom) Et de ce fait, je lui accorde très gracieusement une deuxième chance => Une deuxième lecture s’impose.

Ce post restera en attente d’un second avis … dans quelques mois. #ASuivre

Edition: Folio_Prix:13Dinars_Nombre de pages: 210