♥ li lit bouquin ♥

A vous de lire


5 Commentaires

L’amour dure trois ans

9782070414574  Ah la longue absence et pour ça je n’ai aucune excuse valable sauf ma paresse et mon manque d’organisation. Alors pour le coup, je me rattrape en ayant préparé deux billets coup de cœur. Je commencerai par L’amour dure trois ans qui n’est qu’une deuxième lecture, mais faut savoir que j’étais tellement rattrapée par mes vieux démons que j’ai décidé de me vagabonder encore une fois dans le monde cynique de Beigbeder (Bah oui parce qu’il l’est et c’est pour cette même raison que je l’aime tant 🙂 )Le deuxième coup de cœur dont je suis si fière et à m’entendre parler on croirait que c’est moi qui l’ai écrit (-_-) est Persepolis et les quatre tomes s’il vous plait 😀

Alors pour commencer consacrons nous à «L’amour dure trois ans » .

Ce livre je l’ai lu l’année dernière. Je venais de passer par une n’ième* rupture désastreuse et ma grande question résidait dans le : Pourquoi l’amour a un deadline ? Pourquoi on s’en lasse vite ? Où sont passées les étincelles des premières fois ? Alors c’est moi qui suis trop exigeante ? Et tous ces couples qui se marient tous les jours sont ils vraiment amoureux ? Je suis sure qu’ils jouent la comédie…Je suis devenue tellement pathétique avec mes idées non suicidaires mais presque qu’il me fallait d’urgence une réponse à mon chaos psychique ou du moins une personne qui supporte un peu mes questions et mes frustrations existentielles .
Ainsi je suis tombée sur : l’amour dure trois ans . Le titre répondait parfaitement à ma quête .

Et je vous dis de suite mon verdict: j’ai adoré mais pas avec un grand A.
Il faut pas s’attendre à un chef d’œuvre, loin de ça mais dans son genre , j’ai bien aimé . Mon amie me dit que c’est un livre qui s’oublie vite. Je suis bien d’accord, mais admettons que de temps à autre on a besoin d’un petit moment de détente littéraire.

A noter que c’est la première fois que je découvre la plume de Beigbeder, souvent critiqué pour son sens pessimiste et son coté prétentieux . A vrai dire je l’ai pas trop senti. Peut être parce-que je suis toujours sous le charme ( Je l’admets).
Son style d’écriture est bien particulier, ça part plutôt dans la réflexion que dans la narration proprement dite. Il écrit d’une façon très contemporaine ce qui donne un coté bien léger et n’allourdit pas la lecture.
L’histoire du bouquin a une inspiration autobiographique, on le devine très vite vu les ressemblances flagrantes entre l’écrivain et le personnage principal .

Marc Marronnier est un chroniqueur qui vient de divorcer après trois ans de vie commune avec Anne. Pourtant Anne a tout pour qu’un homme soit heureux à ses cotés mais Marc ne l’est plus depuis des mois. Lors de la 3ème année tout commence à aller pour le mal, Marc débute à tromper son épouse, qui à son tour finit par faire pareil. Mais Marc est vraiment tombé éperdument amoureux d’une autre, ce n’était pas une simple histoire de sex. Elle s’appelle Alice. Face à cette situation, Alice fait la peureuse, se refuse à lui, le laissant périr entre un Oui et un Non , vu que elle aussi est mariée Et oui.

Tout au long du livre, on suit les coups de Blues de Marc, ses jolies lettres d’amour qu’il n’a pas cessé à envoyer à sa bien aimée.
Ah Beigbeder , l’éternel romantique . J’aimerai bien qu’un homme me voit avec ses yeux Mmm je serai aux anges.

Au final est ce que Alice va laisser tomber son mari pour un homme passionné mais qui porte une passion à courte durée ? Est-ce que vraiment l’amour s’estompe un jour ? Sommes nous condamnés à cette règle secrète non encore avouée par ces couples « heureux » Je vous laisse faire la découverte par vous même.

Ce livre est touchant, amusant, incitant à réfléchir  Donc Allez y Lisez le, vous avez mon go 🙂

n* : Mon n est inférieur à 4 , faut pas imaginer que je suis une « femme à hommes » 😀

Publicités